Sommet des moins de 40 ans

Prochaine édition: Du 1er au 4 novembre 2015
Emplacement: Charlottetown, Île-du-Prince-Edouard
Période de mise en candidatures: Du 1er avril au 15 mai 2015




Ce sommet intensif de trois jours réunira les leaders entrepreneuriaux de moins de 40 ans qui sont les plus influents au Canada atlantique afin de leur offrir une possibilité intéressante de formation et de réseautage. Connus pour leurs accomplissements à ce jour et appelés les 50 principaux jeunes leaders du Canada atlantique, ces leaders sont issus de tous les secteurs et ont assumé un rôle de cadre supérieur ou sont en train d’agrandir leur entreprise et sont reconnus pour leur travail. En outre, ils sont actifs au sein de leur collectivité, siégeant à des conseils d’administration, dirigeant des initiatives destinées à améliorer ou à modifier une situation ou étant d’excellents modèles de rôle qui motivent les autres. Les leaders du Sommet qui participeront à cette expérience unique cherchent à étendre leur réseau régional et s’efforcent d’accroître la prospérité économique du Canada atlantique dans leur domaine respectif. La participation au Festival des idées, qui suit immédiatement le sommet, permettra aux leaders de prendre part à des discussions constructives avec certains des principaux leaders du Canada et de lancer des initiatives régionales.


Critères obligatoires

·         Les demandeurs qui ont participé au programme 21Leaders peuvent participer au Sommet des leaders entrepreneuriaux. Les anciens ont l’occasion de participer à chaque programme.

·         Les demandeurs vivent au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard, et Terre-Neuve et Labrador ou ils sont originaires d’une de ces provinces.

·         Les demandeurs travaillent dans le secteur public, privé ou sans but lucratif ou sont actuellement des étudiants ou sont des entrepreneurs.

Principaux critères de sélection

Les candidats idéals au Sommet des leaders entrepreneuriaux (SLE) sont en mesure d’assurer un leadership solide, comme en témoignent leur expérience professionnelle et leur claire intention d’assumer un rôle important de leadership jusqu’à la fin de leur carrière. Ils ont des objectifs professionnels clairement définis et mesurables qui joueront un rôle central non seulement au sein de leur organisation, mais aussi dans l’économie de l’Atlantique et les collectivités du Canada atlantique. Les candidats idéals ont le souci de servir la collectivité et la société en général.

Les compétences de base que les candidats idéals doivent posséder ou pour lesquelles ils doivent démontrer un potentiel sont les suivantes :


1.    Pensée stratégique et visionnaire :Personne qui formule et exprime une vision future et qui peut traduire cette vision en stratégies et en plans d’action qui favorisera la réalisation des objectifs stratégiques. La personne utilise la pensée critique pour cerner les problèmes ou les questions et ensuite tirer des conclusions en recueillant, en analysant et en interprétant l’information. Elle comprend l’entreprise totale et l’interrelation de ses composantes, tenant compte de la vue d’ensemble ou des répercussions plus larges de ses actions et de son travail. Elle adopte un vaste point de vue axé sur l’avenir afin d’anticiper les tendances émergentes et leurs répercussions sur l’orientation à court terme et à long terme de l’entreprise et de la collectivité. Elle pense à long terme et comprend qu’elle mettra en place l’infrastructure, les politiques et autres qui façonneront les futures générations (plan de 100 ans).

2.    Innovation : Personne qui apporte beaucoup d’idées nouvelles et uniques et qui établit facilement des liens entre des concepts auparavant sans liens. Elle est connue pour constamment remettre en cause le statu quo, en remettant en question la façon de faire les choses et en recherchant des façons nouvelles ou meilleures de les faire. Elle possède la créativité et l’esprit entrepreneurial qu’il faut pour prévoir les demandes du marché et élaborer des services nouveaux ou améliorés qui sont adaptés aux besoins futurs. Elle réfléchit à long terme et visualise un moyen clair de mettre en œuvre et d’exécuter sa vision et ses initiatives.

3.    Citoyen du monde : Personne qui adopte un vaste point de vue dans un esprit de diversité et qui accorde la priorité à la responsabilité sociale. Elle cherche les possibilités d’accroître la compréhension interculturelle. Elle est à l’écoute des besoins de la collectivité et participe à des activités ou à des initiatives communautaires en dehors de ses heures de travail rémunéré, ou elle a lancé des initiatives ou participé à des activités dans le cadre de son travail rémunéré pour servir sa collectivité. La personne souhaite renforcer sa contribution à la collectivité ou à la société. Elle envisage le transfert de ses compétences aux secteurs industriels, aux entreprises et aux rôles.

4.    Collaboration : Personne qui inspire les autres à la suivre et qui est un modèle du véritable esprit de collaboration. Elle influence de façon efficace les activités des membres de l’équipe pour atteindre les résultats visés. Elle conseille et encadre les autres et leur fournit une rétroaction afin d’encourager et d’inspirer le perfectionnement et l’avancement professionnel à long terme. Elle fournit une rétroaction et des conseils positifs et aide les autres à réaliser leurs objectifs individuels et à relever leurs défis.   Elle planifie la relève de façon proactive. Le rôle ne peut être rempli qu’en travaillant avec d’autres dans un contexte d’équipe ou de services aux clients (c.‑à‑d. que la contribution n’est pas indépendante).

5.       Établissement et entretien des relations : Personne qui manifeste des habiletés exceptionnelles en communications et en relations interpersonnelles. Elle cherche activement des possibilités d’établir des relations importantes pour son organisme et sa collectivité. Elle noue des relations productives avec les clients, les employés, les membres de l’équipe, les membres de la collectivité et d’autres intervenants clés. Elle tient compte des répercussions possibles de ses actions ou de ses décisions sur d’autres groupes ou services et travaille en collaboration en vue d’accomplir ses objectifs. Elle utilise proactivement les possibilités de mentorat qui lui sont offertes, assumant la responsabilité de tirer pleinement profit de la relation.

6.    Champion du changement : Personne qui démontre un potentiel de changement, en alimentant le changement et en y réagissant; elle voit les possibilités que présente l’incertitude. Elle anticipe le besoin de changement et dirige activement les efforts de changement en joignant le geste à la parole. Elle obtient un appui pour l’initiative de changement et assume la responsabilité personnelle de veiller à ce que les changements soient mis en œuvre avec succès.

7.    Communication claire :Personne qui écoute efficacement et qui établit un rapport avec les autres. Elle influence les autres grâce à de fortes aptitudes à communiquer à l’écrit et à l’oral et formule clairement ses pensées et ses idées. Elle communique de façon excessive avec les autres pour s’assurer que les initiatives sont bien comprises. Elle a un esprit d’équipe et travaille en collaboration avec les partenaires commerciaux, ses collègues et les dirigeants communautaires.


Exemples du candidat idéal

·         Directeur administratif ou président-directeur général d’une organisation ayant moins de cinq ans d’expérience dans ce rôle.

·         Entrepreneur en période d’expansion et prêt à accélérer sa croissance et à optimiser son potentiel.

·         Dirigeants d’une municipalité ou d’une administration locale qui s’efforcent au jour le jour de faire leur ville ou de leur village un meilleur endroit où vivre.

·         Personne ayant dirigé une initiative communautaire exceptionnelle qui a été imitée ailleurs (p. ex. Gaétan Lanteigne qui a dirigé la fusion de 16 collectivités en un DSL pour créer le deuxième plus grand centre francophone du Nouveau-Brunswick).

·         Chercheur possesseur de titres qui cherche à commercialiser sa recherche, faisant le lien entre sa recherche et l’expérience pratique qu’il a acquise sur le marché, ou qui a contribué à l’avancement du milieu de l’enseignement.